Chargement en cours, merci de patienter ...
Contact Le jardin des prés Liens Identification

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Rechercher
Base de données Historique Bibliographie Herbiers
Registre International Nomenclature Associations Botanique
  • G. x oxonianum
  • G. x oxonianum
  •  G. x oxonianum
  • G. x oxonianum
  •  G. x oxonianum
  • G. x oxonianum
  • G. x oxonianum
  • G. wlassovianum
  • G. x oxonianum
  •  G. x oxonianum
  • G. yesoense Franch.et Savat.var.nipponicum Nakai
  • G. yesoense forma ochroleucum Okuyama
  • G. x oxonianum
  • G. wallichianum
  • G. x magnificum
  • G. x riversleaianum
  • G. nodosum
  • G. cinereum
  • G. collinum coll. Tien Shan
  • G. phaeum
  • G. ibericum
  • G. phaeum
  • G. sylvaticum
  • G. collinum coll. Tien Shan 02
  • Nouveau morceau de diaporama
Consulter la banque d'image Flckr Retrouvez-nous sur Facebok
Nomenclature

Le nom d’une plante est établi selon des règles strictes et intangibles. Un code qui ne laisse jamais place à la fantaisie, et qui est universellement admis.

Le Code de la Nomenclature Botanique
http://www.tela-botanica.org
(« Données » « Code de Nomenclature » )

régit le nom des espèces botaniques, c’est à dire des plantes qui poussent à l’état spontané dans la nature.
Prenons l’exemple du Geranium cinereum subcaulescens.
- Famille: Geraniaceae L.
- Genre: Geranium
- Espèce: cinereum
- Sous-espèce: subsp. cinereum
- Variété: var. subcaulescens

Sous-espèce: plantes d’une même espèce, ayant quelques caractères différents mais une répartition géographique différente.
Variété: les différences sont ici moindres et les 2 plantes peuvent cohabiter dans le même lieu.
Cette terminologie n’est pas réservée aux seuls botanistes. Tous ceux qui ont des listes de plantes, qu’ils soient amateurs ou professionnels, se doivent de respecter ces règles. Leur simple application étant déjà un gage de qualité. Mais attention aussi à respecter l’écriture: Majuscules, italique, point etc.

Toute espèce botanique nouvelle fait l’objet d’une publication comprenant:
- Une description botanique en latin,
- La citation de l’échantillon d’herbier de référence, et l’endroit où se trouve ce dernier,
- Le nom choisi: genre et espèce,
- Le nom (en entier ou en abrégé) de l’auteur de la publication et/ou de l’auteur du nom de la plante.

Le Code International de la Nomenclature des Plantes Cultivées régit le nom des plantes obtenues ou sélectionnées par l’homme dans un but horticole.. On parle ici de cultivars, ex. Geranium pratense ‘Mrs Kendall Clark’, Geranium x oxonianum (G. versicolor x G. endressii) ‘Claridge Druce’ etc.

G. pratense 'Mrs. Kendall Clark' (D. Evrard)


CLE D’IDENTIFICATION DES GERANIACEES L.

1 - Fleurs actinomorphes et sans éperon nectarifère
2 - Etamines: 10
3 - Etamines fertiles 10: Geranium
3 - Etamines fertiles 5: Erodium
2 - Etamines: 15
4 - Tiges herbacées sans épine: Monsonia
4 - Tiges herbacées avec épines: Sarcocaulon
1 - Fleurs zygomorphes avec éperon nectarifère: Pelargonium

(D’après JJA van der Walt - Pelargoniums of Southern Africa Vol.1)

Actinomorphe: se dit d’une fleur présentant une symétrie radiale (= réguliere).
Zygomorphe: se dit d’une fleur présentant une symétrie bilatérale (= irréguliere).

GERANIUM Linnaeus (Classification de Carlos Aedo)

I. Geranium subgen. Geranium L.

1. Geranium sect. Geranium L.
2. Geranium sect. Dissecta Yeo
3. Geranium sect. Tuberosa (Boiss.)
3.1. Geranium subsect. Tuberosa (Boiss.)
3.2. Geranium subsect. Mediterranea
4. Geranium sect. Neurophyllodes A. Gray
5. Geranium sect. Paramensia R. Knuth
6. Geranium sect. Azorelloida, Aedo

II. Geranium subgen. Robertium (Picard)

7. Geranium sect. Polyantha Reiche
8. Geranium sect. Trilopha Yeo
9. Geranium sect. Divaricata Rouy
10. Geranium sect. Batrachioidea W.D.J.
11. Geranium sect. Unguiculata (Boiss.)
12. Geranium sect. Lucida R. Knuth
13. Geranium sect. Ruberta Dumort.
14. Geranium sect. Anemonifolia R. Knuth

III. Geranium subgen. Erodioidea (Picard) Yeo

15. Geranium Erodioidea (Picard) sect. Erodioidea Picard
16. Geranium Erodioidea (Picard) sect. Aculeolata Yeo
17. Geranium Erodioidea (Picard) sect. Subacaulia (Boiss.)
18. Geranium Erodioidea (Picard) sect. Brasiliensia R. Knuth

Toute la classification des Geraniums repose sur les constatations bien mises en évidence par Peter Yeo. (1984)

Le sous genre Geranium: (325 espèces)

Les graines sont éjectées à distance d'où dispersion des graines.
Lors de la dessiccation du rostre, les 5 arêtes (avec leur capsule et leur graine) s'enroulent, s’élèvent et, comme par une catapulte, l’ensemble est éjecté à distance. Ici, l’ouverture du méricarpe est trop grande pour la graine, et si un mécanisme n'existait pas elle tomberait prématurément.

Trois mécanismes peuvent donc se présenter pour retenir la graine en phase pré-expulsive, correspondant aux 3 sections du sous-genre Geranium.

1 cas, section Geranium:
Une touffe de poils rigides à l'extrémité inférieure du carpelle retient la graine. L’arête et la capsule restent solidaires du rostre et seule la graine est éjectée. (Geranium endressii, sylvaticum, pratense, himalayense, sanguineum, wallichianum, etc).

2 cas. section Dissecta:
Tout se passe ici de la même façon, si ce n’est que les poils sont remplacés par une griffe. (Geranium asphodeloïdes et dissectum).

3 cas. section Tuberosa:
Ici le mécanisme est tout autre: il y a torsion de l’arête et de la capsule, amenant la cavité du méricarpe sur le coté, ainsi la graine ne peut tomber. Une sécurité supplémentaire est assurée par le filet des étamines qui barre l'ouverture du méricarpe. L’arête et le méricarpe sont ici toujours expulsés séparement de la graine. (Geranium tuberosum, ibericum, etc ).

Le sous genre Robertium (33 espèces)

Il y a projection du carpelle, c'est-à-dire dispersion du méricarpe (graine et capsule) alors que l’arête tombe sur place. (Geranium pyrenaicum, macrorrhizum, robertianum, maderense).
Le sous-genre Erodioidea (19 espèces)

Tout se passe ici comme chez les Erodiums.Il y a torsion et enroulement à angle plus ou moins droit de l’arête et dissémination de la graine avec son méricarpe. (Geranium phaeum, cinereum).

Le sous-genre Erodioidea (19 espèces)

Tout se passe ici comme chez les Erodiums.Il y a torsion et enroulement à angle plus ou moins droit de l’arête et dissémination de la graine avec son méricarpe. (Geranium phaeum, cinereum).


Base de données - Historique - Bibliographie - Herbiers - Registre International - Nomenclature - Associations - Botanique - Newsletter
réalisation LALIA 2009